Jacques Bainville, historien et journaliste

Site consacré à l’œuvre journalistique et historique,... de Jacques Bainville. Vous trouverez une large sélection d'articles de presse et de larges extraits sur des sujets divers et variés. Il y a actuellement, plus d'une centaine de textes répertoriés. Bonne Lecture.


Sainte-Beuve, historien

Jacques Bainville, N.C., 1926.

Il n’est pas rare que l’homme s’abuse sur sa vocation véritable et soit l’ennemi de lui-même. Il n’est pas rare non plus que ceux qui ont suivi leur vocation cherchent et se trompent avant de découvrir le meilleur emploi du talent avec lequel ils sont nés. Boileau l’a dit dans un vers admirablement frappé qui est d’un grand psychologue :

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/11/2021 -

Les champs désertés

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

J’entendais déjà dire dans mon enfance que l’agriculture manquait de bras, de sorte qu’elle était plaisamment représentée sous la forme d’une Vénus de Milo. C’était un temps où l’on prenait beaucoup de choses avec légèreté. Aujourd’hui on ne rit plus.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/11/2021 -

Le testament du philanthrope

Jacques Bainville, L'Action française, 1931.

Le rire, selon certains psychologues, naît d’un contraste violent. Les caricaturistes le savent bien et l’un de leurs thèmes favoris, repris sous toutes les formes, est celui du naufragé ou de l’alpiniste qui, dans l’extrême danger, garde le souci des convenances. Encore le contraste doit-il être senti.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 06/09/2021 -

La fin du monde

Jacques Bainville, Candide, 1931.

J’ai lu dans une chronique scientifique d’Henri de Varigny qui nous apprend comment le monde finira. C’est déjà une idée très reposante de savoir qu’il doit finir. Il est en même temps agréable de savoir que ce n’est pas pour demain.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/11/2021 -