1929


Le juge et la loi

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

Il y a quelque chose de pourri dans la magistrature, avait dit autrefois un garde des sceaux qui s’est retrouvé depuis dans le magnifique hôtel de la place Vendôme, qu’il ne faut pas confondre avec le Ritz, bien qu’il soit à côté.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 22/12/2021 -

Le tunnel sous la Manche

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

Cette fois, on a cru que ça y était, que le fameux tunnel sous la Manche, après cinquante ans de projets et d’espoirs, deviendrait une réalité. Les objections et les répugnances faiblissaient en Angleterre.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 19/11/2021 -

La liberté des mers

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

Prononcez, dans le métro ou dans l’autobus, les mots : « Liberté des mers. » Vous ne ferez retourner la tête à personne. On ne dirait pas qu’il s’agit d’un principe qui a tellement tenu au cœur des Français d’autrefois qu’ils se sont dix fois battus pour le défendre.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 19/11/2021 -

Les champs désertés

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

J’entendais déjà dire dans mon enfance que l’agriculture manquait de bras, de sorte qu’elle était plaisamment représentée sous la forme d’une Vénus de Milo. C’était un temps où l’on prenait beaucoup de choses avec légèreté. Aujourd’hui on ne rit plus.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/11/2021 -

L’arrière-garde du progrès

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

L’histoire des assurances sociales est comme celle du petit navire qui recommence pour peu que l’auditeur s’amuse. Mais elle ne peut être amusante, et même extraordinaire, qu’à la condition d’être dite succinctement.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 02/12/2021 -

Parabole hyperbolique

Jacques Bainville, L'Action française, 1929.

En ce temps-là, le dernier vice-roi de l’Inde, réduit depuis plusieurs années au chômage, agonisait dans un hospice de Londres.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 19/11/2021 -

Intelligentsia et Universités

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

La révolution russe est née dans les Universités. L’étudiante, l’étudiant étaient, comme on disait alors, nihilistes. Et le gouvernement tsariste avait beau faire, il avait beau proscrire les livres, caviarder les journaux, envoyer en Sibérie les imprimeurs de presse clandestine, les idées subversives faisaient leur chemin.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 19/11/2021 -

L’État et le médecin

Jacques Bainville, N.C., 1929.

Le médecin occupe une place à part dans la société. Sa profession est la profession libre par excellence. L’avocat a besoin du Palais et des tribunaux, l’ingénieur d’une usine, l’écrivain de journaux et d’éditeurs. Semblable au sage antique, le médecin porte avec lui sa fortune qui est son savoir.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 17/11/2021 -

Être riche

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

Encore un krach. Encore une affaire soufflée qui se dégonfle et derrière laquelle on s’aperçoit qu’il n’y avait rien ou moins que rien et qui n’en a pas moins fait pendant quelque temps ce qu’on appelle de « hauts cours ».

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 05/09/2021 -

Le krach de New-York

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

Les États-Unis ne sont pas en régime parlementaire proprement dit, chose qu’en France on ignore trop généralement. Ils ne savent donc pas ce que c’est que les crises ministérielles, bien qu’ils aient aussi de temps en temps leurs crises politiques.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 05/09/2021 -