1935


Robespierre, l’Incorruptible

Jacques Bainville, Les Dictateurs, 1935.

Lorsque la Révolution française de 1789 éclata, personne ne se doutait qu’on allait à la République : il n’y avait pas dix républicains en France, a dit l’historien Aulard. Lorsque la République fut proclamée, personne ne se doutait qu’on allait à la dictature.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 21/11/2021 -

La révolution dreyfusienne

Jacques Bainville, Histoire de la IIIe République, 1935.

Doucement obstiné, Jules Méline répétait : « Il n’y a pas d’affaire Dreyfus. » Il y en eut deux, l’une judiciaire et l’autre politique, l’une dans les prétoires, l’autre dans l’opinion.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 17/11/2021 -

Le coup d’État du 18 brumaire an VIII

Jacques Bainville, Les Dictateurs, 1935.

Guerre à l’extérieur, émeutes et troubles à l’intérieur. L’un des récents Directeurs, un ancien prêtre régicide, Sieyès, a compris, à lui seul, qu’il fallait changer tout si l’on voulait sauver l’essentiel de la Révolution. Il a avec lui non pas, comme on le croit, des adversaires de la République, mais aussi bien de ses partisans.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 17/11/2021 -

Vieux travailleur, bénis le capitalisme

Jacques Bainville, Le Capital, 1935.

Le rôle qui consiste à prêcher dans le désert est ingrat. Celui qui consiste à dire des vérités désagréables l’est encore plus. Et ce n’est même pas une satisfaction quand l’événement vient justifier des prévisions qui n’étaient que trop faciles.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 17/11/2021 -

Louis XIV, dictateur et roi

Jacques Bainville, Les Dictateurs, 1935.

On ne s’étonnera donc plus que nous rangions le grand roi parmi les dictateurs, bien que l’idée de dictature implique de façon générale la substitution d’un pouvoir passager au pouvoir normalement établi.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 22/12/2021 -

Enragés et possédés

Jacques Bainville, N.C., 1935.

Pendant ce temps, les rapports entre la Soviétie et l’Hitlérie se tendent un peu plus tous les jours. Ils deviennent même dangereusement tendus.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/12/2021 -

Cromwell, le lord dictateur

Jacques Bainville, Les Dictateurs, 1935.

Entre l’antiquité et les temps modernes, l’idée de dictature semble abolie. L’idée manque et aussi la chose. Le moyen âge disparaît dans cette sorte de Légende des siècles. Pourquoi ? Avant tout parce que le régime féodal reposait sur un ensemble de droits et de devoirs tellement réglé qu’il n’y avait pas de place pour les usurpateurs.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 08/12/2021 -

L’oubli du passé ?

Jacques Bainville, Candide, 1935.

Le président de la British Legion ayant eu l’idée d’envoyer une députation à Berlin en a demandé l’autorisation au prince de Galles qui l’a approuvé en ces termes : « J’ai le sentiment que personne n’est plus qualifié pour tendre aux Allemands la main de l’amitié que nous autres, anciens soldats du front, qui avons combattu contre eux pendant la

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 02/12/2021 -

Richelieu et la monarchie absolue

Jacques Bainville, Les Dictateurs, 1935.

Dans l’ordre chronologique, Richelieu devrait venir avant Cromwell.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 15/11/2021 -

Robespierre dictateur

Jacques Bainville, Les Dictateurs, 1935.

Lorsque la Révolution française de 1789 éclata, personne ne se doutait qu’on allait à la République : il n’y avait pas dix républicains en France, a dit l’historien Aulard. Lorsque la République fut proclamée, personne ne se doutait qu’on allait à la dictature.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 11/11/2021 -