Première Guerre mondiale

Les Alliés et la Russie

Soumis par JacquesBainville.fr le dim 05/09/2021 - 17:52

D’après les journaux anglais, un des principaux objets de la visite de M. Masaryk à Londres a été de convaincre les Alliés de la nécessité de « venir en aide » à la Russie et d’examiner le rôle que la République tchécolovaque remplirait dans cette œuvre. M. Masaryk a sans doute plaidé la même cause à Paris. La reconnaissance d’une Bohême indépendante de 7 ou 8 millions d’habitants doit-elle déterminer une entreprise qui aurait pour but de restaurer une puissance russe de 80 millions d’habitants ?

Les Allemands et la Russie

Soumis par JacquesBainville.fr le dim 05/09/2021 - 17:50

Nous ne savons pas encore au juste pourquoi M. von dem Bussche a éprouvé le besoin de faire connaître au monde qu’il s’intéressait aux bruits d’une restauration monarchique à Petrograd et qu’il ne tenait pas ces rumeurs pour invraisemblables. Ce qui vient de se passer à Kiev montre que l’Allemagne s’occupe de faire régner en Russie l’ordre allemand. Nous voilà loin d’une restauration russe avec le tsar de l’alliance rétabli sur le trône de ses pères.

France et Angleterre

Soumis par JacquesBainville.fr le dim 05/09/2021 - 17:38

Il n’y a qu’à jeter les yeux sur la carte pour voir l’objectif de l’offensive ennemie : il s’agissait, pour les Allemands, de séparer les forces anglaises des nôtres, de briser la soudure des deux armées pour les combattre ensuite isolément, Et cela, c’est l’image même de la politique allemande. Rompre l’alliance anglo-française, c’est un désir qui mord violemment l’Allemagne au cœur.

L’Angleterre qui combat et qui pense

Soumis par JacquesBainville.fr le dim 05/09/2021 - 17:34

Nos alliés les Anglais auront étonné le monde de bien des façons pendant cette guerre. En intervenant d’abord, à la stupéfaction de Guillaume II, du chancelier et du prince Lichnowski. Ces trois Allemands avaient le tort de n’avoir pas assez lu Voltaire. Grand ami et admirateur des Anglais, Voltaire avait prévenu qu’on ne pourrait jamais prévoir ce qui se passerait dans ces « têtes mélancoliques ».

Honneur et intérêt

Soumis par JacquesBainville.fr le dim 05/09/2021 - 17:12

Non seulement nous éviterons des erreurs de jugements, fâcheuses parce qu’elles peuvent, chez nous, influencer, troubler les dispositions de l’opinion publique à l’égard des tiers, mais encore nous nous élèverons aux sommets d’une justice supérieure en comprenant les devoirs qui s’imposent aux autres tandis que la France fait le sien. Que veut dire le grand mot de M. Salandra, tant répété depuis six mois ? Il veut dire que l' « égoïsme », appliqué à des millions et des millions d’hommes nés et à naître, est une obligation « sacrée » pour les conducteurs de peuples.

Les Anglais et la guerre

Soumis par JacquesBainville.fr le dim 05/09/2021 - 16:38

Sir Édouard Grey, ce ministre de vieille aristocratie whig, à qui l’Angleterre et nous devons tant de gratitude, a prononcé cette semaine une parole qui fait le plus grand honneur à son esprit politique « De mémoire d’homme, a-t-il dit, c’est la quatrième fois, depuis 1864, que la Prusse déclare la guerre à l’Europe. » Et il a ajouté : « Nous sommes résolus à ce que ce soit la dernière fois qu’on voie la guerre ainsi préparée en Allemagne. »