Première Guerre mondiale


L’Angleterre et le retour de M. Caillaux.

Le retour aux affaires de M. Caillaux cause, en Angleterre, un embarras qui serait comique s’il ne s’agissait de choses aussi graves. Nul n’ignore, en effet, que les poursuites avaient été engagées contre M. Caillaux, pendant la guerre, au temps de la plus grande intimité franco‑anglaise et sous le ministère Clemenceau. Nul n’ignore qu’à ce moment-là le gouvernement britannique, ainsi que la presse et l’opinion d’outre-Manche, accueillirent ces poursuites avec satisfaction. On dit même que...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution

Un moment de méditation au milieu de l’apothéose.

Jusqu’en cette journée de fête et de détente des esprits opprimés par une longue horreur, il faut demander aux Français de consacrer quelques moments à un retour sur le passé et à une méditation sur l’avenir. La gigantesque aventure qui finit par une apothéose a eu ceci de prodigieux que les peuples vainqueurs sont ceux qui ne pensaient pas à la guerre, et qui la croyaient même impossible. Les Allemands ont désobéi au précepte de...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

Les adieux de M. Paul Cambon.

Avant de quitter ce poste de Londres qu’il a occupé, ce n’est pas trop de dire glorieusement, pendant vingt-deux années, M. Paul Cambon a eu avec un rédacteur du Times une longue conversation pleine de rappels du passé et de conseils discrets pour l’avenir. L’ambassadeur qui, avec M. Delcassé, a réalisé l’Entente cordiale, connaît la théorie et la pratique de nos rapports avec l’Angleterre. Depuis Fachoda jusqu’à l’alliance de 1914 et aux difficultés de la...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution

Pour “sauvegarder nos alliances”.

Hier, en transmettant ses pouvoirs à M. Paul Deschanel, M. Raymond Poincaré a prononcé des paroles où s’exprime le souci de l’avenir. « Vous aurez, a dit M. Poincaré à son successeur, à garantir la permanence de notre politique extérieure, à sauvegarder nos alliances, à vivifier la Société des Nations, à faire de la paix, qui n’est aujourd’hui encore qu’une espérance et un nom, une chose acquise et indestructible. » Derrière chacun de ces mots...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution

Le père du traité.

La nation s’inquiète d’avoir une paix qui est au-dessous de sa victoire ; une paix au-dessous des promesses qui lui ont été faites, au-dessous de ses mérites et de ses efforts ; une paix qui n’apporte même pas la justice distributive entre les Alliés vis-à-vis des ennemis. » En s’exprimant ainsi à la Chambre, M. Louis Marin a résumé sa forte critique du traité de Versailles. Cette victoire ne paie pas. Cette paix ne garantit...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

À Londres et à Weimar.

M. Lloyd George a rendu compte devant la Chambre des Communes des travaux de la Conférence et il a pu s’apercevoir qu’il avait eu tort de lire le Manchester Guardian au point d’en oublier sa majorité. Les passages les plus applaudis de son discours ont été ceux où il a retrouvé sa verve guerrière. Quand il a cru nécessaire de dire en quoi le traité était dur pour l’Allemagne et pourquoi il était nécessaire qu’il...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution

Les Alliés et la Russie.

D’après les journaux anglais, un des principaux objets de la visite de M. Masaryk à Londres a été de convaincre les Alliés de la nécessité de « venir en aide » à la Russie et d’examiner le rôle que la République tchécolovaque remplirait dans cette œuvre. M. Masaryk a sans doute plaidé la même cause à Paris. La reconnaissance d’une Bohême indépendante de 7 ou 8 millions d’habitants doit-elle déterminer une entreprise qui aurait pour...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution

Les Allemands et la Russie.

Nous ne savons pas encore au juste pourquoi M. von dem Bussche a éprouvé le besoin de faire connaître au monde qu’il s’intéressait aux bruits d’une restauration monarchique à Petrograd et qu’il ne tenait pas ces rumeurs pour invraisemblables. Ce qui vient de se passer à Kiev montre que l’Allemagne s’occupe de faire régner en Russie l’ordre allemand. Nous voilà loin d’une restauration russe avec le tsar de l’alliance rétabli sur le trône de ses...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution

L’abandon de Riga.

On nous parle beaucoup de l’Europe future qui doit sortir de la guerre. En attendant, si nous nous retournions vers le passé ? Nous verrions que l’œuvre de Pierre le Grand est en train de tomber en morceaux et que l’Europe du nord retourne à un état semblable à celui où elle se trouvait avant l’apparition de la puissance russe. Riga perdu, et perdu sans bataille, c’est pour la Russie un recul de deux siècles....
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

France et Angleterre.

Il n’y a qu’à jeter les yeux sur la carte pour voir l’objectif de l’offensive ennemie : il s’agissait, pour les Allemands, de séparer les forces anglaises des nôtres, de briser la soudure des deux armées pour les combattre ensuite isolément, Et cela, c’est l’image même de la politique allemande. Rompre l’alliance anglo-française, c’est un désir qui mord violemment l’Allemagne au cœur. Raison de plus, pour nous, de tenir à cette alliance. Si elle est...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution