Restauration & second Empire


Napoléon III

Jacques Bainville, N.C., N.C..

C’est peut-être grâce à la poésie du mythe napoléonien que la France du XIXᵉ siècle, qui avait inauguré son histoire par la plus célèbre dictature de tous les temps, devait la renouveler sous le nom d’Empire. Les Bourbons avaient ramené la paix et restauré les finances.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 27/12/2021 -

L’exemple de la Restauration

Jacques Bainville, N.C., 1926.

La Restauration, si bien nommée parce que la France fut restaurée par la monarchie, avait aussi relevé nos finances. Cela tout le monde le sait, vaguement, comme on sait ces sortes de choses.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/12/2021 -

La mode du despotisme éclairé

Jacques Bainville, N.C., N.C..

La notion de dictature au XVIIIᵉ siècle devait forcément subir des modifications importantes, causées non seulement par les idées nouvelles, mais, au moins autant, par les exemples vivants, qui sont d’un autre pouvoir.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 27/12/2021 -

Les lanternes de Rochefort

Jacques Bainville, L'Action française, 1913.

On a dit que les Lanternes de Rochefort avaient renversé l’Empire. C’est un peu exagéré, attendu que Sedan est entré pour une large part dans cette chute et que, ce jour-là, les trente-six chandelles que Bismarck fit voir au gouverne­ment impérial brillaient d’un autre éclat que les Lanternes.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 20/11/2021 -

L’alliance russe

Jacques Bainville, L'Action française, 1908.

En lisant les commentaires embarrassés et un peu froids de la presse officieuse sur la rencontre de M. Fallières et de l’empereur Nicolas II, nous songions que ce serait une triste et instructive histoire à écrire que celle de l’amitié franco‑russe.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 05/09/2021 -