Economie & Finance


Aristote à l’Hôtel Drouot.

Un observateur méthodique des faits sociaux, un observateur de l’école de Taine, attentif à ce qui s’élabore sous nos yeux, ne manquerait pas de noter un certain nombre de phénomènes et de symptômes annonciateurs des temps prochains. La commune de Trignac est actuellement aux prises avec des difficultés financières en comparaison desquelles celles de l’État français sont peu de chose. Qu’est-il donc arrivé ? Il était venu s’établir sur le territoire de cette commune une...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

Le testament du philanthrope.

Le rire, selon certains psychologues, naît d’un contraste violent. Les caricaturistes le savent bien et l’un de leurs thèmes favoris, repris sous toutes les formes, est celui du naufragé ou de l’alpiniste qui, dans l’extrême danger, garde le souci des convenances. Encore le contraste doit-il être senti. Il arrive qu’on ne l’aperçoive pas et alors on se prive d’un plaisir. Dirai-je celui qui fut le mien en lisant, ces jours derniers, que d’ingénieux actuaires avaient...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

À l’instar des Anglais.

On parle beaucoup, depuis quelques jours, d’instituer en France un comité semblable à ceux qui ont existé à Londres, à la fin de la guerre et après la guerre, et qui ont établi des programmes de restauration grâce auxquels la monnaie et les finances anglaises sont rapidement devenues saines et prospères. Voilà ce qu’on voudrait imiter ici. Mais comme toujours lorsqu’il s’agit de copier les Anglais, on peut répondre : « Si vous voulez que...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

Sous l’œil des banquiers anglo-saxons.

Si puissants que soient les banquiers qui ont assumé le gouvernement du monde, ils ne peuvent se flatter de gagner à tous les coups. La politique est faite d’actions et de réactions qui s’engendrent les unes les autres. Le pacte de Locarno, préparé par le plan Dawes, a été un succès pour la finance anglo-axonne dans son œuvre de « restauration de l’Europe ». Mais, pour avoir Locarno, c’est‑à‑dire l’abandon de la Ruhr et du...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

Les véritables soucis de M. Chamberlain

M. Austen Chamberlain a prononcé un discours qui était destiné à contenter tout le monde. À l’Angleterre il a dit que le pacte ne l’engagerait pas malgré elle dans les conflits européens et n’était qu’un dérivé du pacte de la Société des Nations. A la France, il a dit que ce pacte lui apportait tout de même quelque chose de plus que l’autre, à savoir l’intérêt que porte l’Angleterre à la sécurité du Rhin. L’Allemagne,...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution

Le franc et les nouveaux rentiers.

Peut-être n’aperçoit-on pas assez les changements qui se sont produits depuis quelques années dans la société française. Cependant l’effet de la législation sociale a été de constituer une nouvelle catégorie de rentiers qui devient beaucoup plus nombreuse que l’autre, celle des rentiers bourgeois, espèce qui est en voie de disparition. Nous aurons vu, en quelques années, s’étioler les fortunes sagement formées de valeurs de pères de famille, ce qui s’entendait jadis de nos fonds d’État...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

La conversion et le rentier.

Jamais dit le proverbe, le mal de l’un n’a guéri celui de l’autre. Le porteur de rentes convertibles est naturellement porté à se plaindre de son sort. S’il avait 600 francs de revenu, il va n’en avoir plus que 450. Peut-on l’inviter à regarder, soit autour de lui, soit même les autres valeurs qu’il peut avoir en portefeuille ? Combien s’estimeraient heureux que leurs dividendes n’eussent été diminués que d’un quart ! Combien le seraient...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

Extinction et renaissance du rentier.

Les déclarations de M. Pierre-Étienne Flandin que Candide a publiées récemment contiennent un paragraphe qui dénie à l’homme moderne le droit de vivre de ses rentes sans rien faire. C’était ce qu’on appelait jadis « vivre noblement », ce qui s’est appelé ensuite « vivre bourgeoisement » et pourrait bien se nommer aujourd’hui « vivre socialement ». La France a été longtemps un « pays de rentiers » et surtout de petits rentiers. Ne le...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie

Le krach de New-York.

Les États-Unis ne sont pas en régime parlementaire proprement dit, chose qu’en France on ignore trop généralement. Ils ne savent donc pas ce que c’est que les crises ministérielles, bien qu’ils aient aussi de temps en temps leurs crises politiques. Mais ce qui fait en Amérique bien plus de bruit que le krach d’un gouvernement, c’est le krach de la. Bourse, qui est périodique et qui atteint toujours des proportions colossales. On avait énormément spéculé...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution

Le capitalisme. Et s’il ne mourait pas ?

Je n’emboucherai pas la trompette héroïque pour comparer le capitalisme à l’astre qui versait des torrents de lumière sur ses obscurs blasphémateurs. Il convient de dire plus prosaïquement que petit bonhomme vit encore. Il vit dans les esprits et dans les mœurs. On compte en France plusieurs millions de propriétaires. Pas un doute ne les effleure sur leur droit de posséder ni sur celui de transmettre leur bien à leurs enfants. La France, dans ses...
Auteur
Jacques Bainville
Année de parution
Catégorie