Politique


M. Georges Mandel

Jacques Bainville, La Revue universelle, 1920.

Le genre de M. Mandel ne plaît pas. C’est un fait. Nul n’est plus courtois dans le privé que M. Mandel, ni plus tolérant dans la contro­verse d’idées. Mais, homme public, il est péremptoire, cassant, agressif. Par là, il veut sans doute marquer son dédain des railleries.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 20/11/2021 -

Le tunnel sous la Manche

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

Cette fois, on a cru que ça y était, que le fameux tunnel sous la Manche, après cinquante ans de projets et d’espoirs, deviendrait une réalité. Les objections et les répugnances faiblissaient en Angleterre.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 19/11/2021 -

Les lapins de Staline

Jacques Bainville, La Liberté, 1931.

On connaît les concessions que Staline a déjà dû faire aux idées bourgeoises, c’est-à-dire à la nature humaine. Il a rétabli le travail aux pièces et reconnu qu’il fallait donner à chacun selon ses œuvres si l’on voulait du rendement.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 19/11/2021 -

Rien de nouveau sous le soleil

Jacques Bainville, Le Capital, 1927.

Il est bien vrai que tout a été dit et qu’il n’existe pas plus de sujets nouveaux que d’idées nouvelles, en matière de finances et de monnaie comme pour le reste. Seulement tout est toujours redit comme une nouveauté parce que l’oubli vient vite et parce que chaque génération recommence les expériences dont la leçon a été perdue.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 17/11/2021 -

Le crépuscule de la liberté

Jacques Bainville, Le Capital, 1934.

Il y aura vingt ans d’ici quatre mois que la guerre a éclaté et, depuis ce temps-là, les sociétés humaines ont subi des changements si profonds qu’on se croirait, au printemps de 1934, séparé du printemps de 1914 par plus d’un siècle.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 15/11/2021 -

Louis Blanc, un républicain d’autrefois

Jacques Bainville, L'Action française, 1911.

On a fêté, dimanche, Louis Blanc, dans l’arrondissement parisien qu’il représenta si longtemps, un des coins de Paris où l’idée républicaine s’enracina le plus profondément dès la première heure : la place Maubert, la rue Monge, le quartier des Écoles… Chose singulière : un conseiller municipal très modéré, qui passe en

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 13/11/2021 -

Les champs désertés

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

J’entendais déjà dire dans mon enfance que l’agriculture manquait de bras, de sorte qu’elle était plaisamment représentée sous la forme d’une Vénus de Milo. C’était un temps où l’on prenait beaucoup de choses avec légèreté. Aujourd’hui on ne rit plus.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/11/2021 -

La liberté d’écrire

Jacques Bainville, L'Action française, 1913.

M. Georges Lecomte vient d’écrire, au nom de la Société des lettres, quelques lignes d’un sens si fort que je ne résiste pas au plaisir de les recopier. En effet, pesez-en bien tous les termes, et vous allez voir de quelle conception nouvelle des choses ils témoignent. « Attachés à la liberté dont nous avons besoin pour écrire, dit M.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/11/2021 -

Capitalisme et progrès social

Jacques Bainville, N.C., 1928.

On a entendu ces temps-ci des hommes politiques déclarer que le progrès social doit être payé par la richesse acquise, ce qui a été considéré comme une menace nouvelle contre les capitaux. Il y a eu de l’émotion et beaucoup de commentaires.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 05/09/2021 -

Capitalisme honni, capitaux honorés

Jacques Bainville, Le Capital, 1931.

On n’a pas coutume de chercher des leçons d’économie politique dans l’Écriture sainte, bien que la parabole des sept vaches grasses et des sept vaches maigres nous en apprenne autant que les courbes et les graphiques sur les crises et leur rythme septénaire.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 05/09/2021 -