Sciences & Technologies


Un apôtre de la fraternité des peuples

Jacques Bainville, N.C., N.C..

En l’année 1910, c’est-à-dire quatre ans avant l’agression allemande une revue française, la « Grande Revue », avait ouvert ses colonnes à un célèbre chimiste allemand, le professeur Ostwald, lauréat du prix Nobel et qui à ce titre, passait pour un des apôtres de la fraternité des peuples.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 22/12/2021 -

Le sous-marin ressuscite l’agriculture

Jacques Bainville, L'Action française, 1917.

Comme instrument de guerre proprement dit, le sous-marin aura été moins redoutable que ne l’espéraient les Allemands. Comme machine à détruire les illusions et à torpiller les idées, c’est une arme de premier ordre.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 23/11/2021 -

Le tunnel sous la Manche

Jacques Bainville, La Liberté, 1929.

Cette fois, on a cru que ça y était, que le fameux tunnel sous la Manche, après cinquante ans de projets et d’espoirs, deviendrait une réalité. Les objections et les répugnances faiblissaient en Angleterre.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 19/11/2021 -

Une course de chars

Jacques Bainville, L'Action française, 1908.

Par un des plus beaux matins du bel automne qui s’achève, dans une des grandes forêts qui environnent Paris, j’ai vu un spectacle antique et nouveau. Sur les vieilles voies romaines transformées en pistes que gardaient des cavaliers au casque orné d’une crinière, des coureurs, montés sur des machines retentissantes, se disputaient des prix.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 11/11/2021 -

La guerre et le progrès

Jacques Bainville, L'Action française, 1912.

Lorsque de grands événements secouent le monde, on évoque par la pensée les hommes qui les ont préparés, qui les ont conçus ou qui les ont annoncés et l’on se dit qu’il n’est pas juste qu’ils ne voient pas ça. C’est injuste parce qu’il est très rare qu’un homme ait su dire d’avance comment les choses se passeraient.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/11/2021 -

La fin du monde

Jacques Bainville, Candide, 1931.

J’ai lu dans une chronique scientifique d’Henri de Varigny qui nous apprend comment le monde finira. C’est déjà une idée très reposante de savoir qu’il doit finir. Il est en même temps agréable de savoir que ce n’est pas pour demain.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 10/11/2021 -

Système américain

Jacques Bainville, L'Action française, 1930.

La civilisation américaine est déjà maîtresse du monde. « Allons-nous être conquis, nous autres, gens des terres moyennes ?… Il y a sur notre continent, en France comme partout, de larges places que l’esprit de la vieille Europe a dès maintenant désertées.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 05/09/2021 -

Le soldat de l’Angleterre et le marin de la France

Jacques Bainville, L'Action française, 1928.

Le cardinal de Richelieu disait des Anglais, qu’à la vérité il n’aimait guère : « Ils se portent toujours au contraire de ce qu’on leur demande et ne veulent jamais ce qu’on leur propose. »

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 21/11/2021 -

L’enseignement d’une statistique

Jacques Bainville, Le Capital, 1934.

D’après les statistiques de l’Administration des Finances, les successions déclarées en France forment un actif net à peu près constant de 15 milliards depuis 1928, c’est-à-dire depuis que le franc a reçu une nouvelle valeur légale. Cette moyenne se retrouve encore pour les neuf mois que l’exercice financier 1932 a compris.

Texte choisi et publié par Florent Descourtils, le 05/09/2021 -